Astuces détox après des excès alimentaires…

Astuces détox après des excès alimentaires…

Quels aliments permettent une détox du foie après des excès alimentaires?

Le foie est essentiel au bon fonctionnement de l’organisme. Il agit pour purifier le sang des toxines accumulées, produit les substances digestives et stocke les vitamines et les minéraux à redistribuer dans l’organisme.

Pourtant, sans le savoir, vous êtes quotidiennement exposé à de nombreuses toxines qui peuvent endommager votre foie.

FredBox vous propose aujourd’hui une liste d’aliments qui peuvent aider votre foie à transformer les toxines en substances moins nocives. Non seulement ces aliments peuvent vous faire sentir mieux, mais ils peuvent aussi aider le foie à remplir ses fonctions et aussi, aider à régénérer ses cellules facilement.

aliments détox pour le foie

Avocats, tomates et épinards.

L’avocat est riche en glutathion. Cette substance est présente dans tout l’organisme et sa fonction est de protéger les cellules contre l’oxydation et de détoxifier notre corps des métaux lourds.

Comme les tomates et les épinards par exemple, l’avocat stimule la production d’enzymes hépatiques et digestives ainsi que l’activité du foie.

Les betteraves et les carottes.

Les betteraves et les carottes sont également riches en glutathion. La consommation de ces deux aliments riches en flavonoïdes et en bêta-carotène aide le foie à se régénérer et à jouer son rôle de purification.

Asperges.

Grâce à leur fonction diurétique, les asperges contribuent au processus de nettoyage en activant les fonctions du foie et des reins qui éliminent les toxines.

Les légumes à feuilles vertes.

Les légumes verts sont extrêmement riches en chlorophylle. Ce pigment assimilable est capable d’absorber les toxines de l’environnement et de purifier le sang des métaux lourds.

Légumes crucifères : brocolis, choux, cresson, navets, radis.

La consommation de brocoli et de chou-fleur augmente la production d’enzymes glucosinolates dans l’organisme, ce qui contribue à éliminer les carcinogènes (qui peut provoquer l’apparition d’un cancer, ou participer à son aggravation, son apparition) et autres toxines.

Les pommes.

Les pommes, riches en pectine, facilitent le processus de nettoyage du foie. Le jus de pomme (biologique) est également recommandé pour la désintoxication du foie.

boissons detox pour le foie

Plantes et infusions.

Dans cette famille, on trouve d’abord la racine de pissenlit qui aide le foie à décomposer la graisse, à produire des acides aminés en le débarrassant des toxines.
Le thé vert est également une source d’antioxydants tels que les catéchines, un composé important pour le fonctionnement du foie. En effet, ses molécules sont de puissants antioxydants qui aident à prévenir certaines maladies inflammatoires.

Enfin, l’infusion de romarin lui permet de stimuler la production de bile qui aide à la digestion et limite les problèmes de foie.

Idée de recette : infuser 2 g de romarin dans 15 cl d’eau bouillante pendant 10 minutes et consommer 1 à 2 tasses par jour.

Agrumes.

Les agrumes sont une autre source de glutathion riche en vitamine C et en antioxydants. Ils stimulent la production d’enzymes de détoxification du foie et de la bile et améliorent le processus de nettoyage du foie.

La famille des agrumes comprend le pamplemousse et le citron. Une cure d’agrumes est recommandée pour faciliter la digestion, la décomposition des graisses et activer la fonction diurétique.

les aliments pour détoxifier le foie

Curcuma et autres épices.

Le curcuma est une racine originaire de l’Inde qui possède de nombreuses propriétés curatives. Elle participe à la détoxification du foie en stimulant la production de bile et en libérant les canaux hépatiques. Il agit également sur la détection des allergies présentes dans certains aliments que nous consommons.

Notre conseil d’infusion : mettre deux cuillères à café de racine de curcuma dans un bol, faire bouillir pendant 3 minutes puis infuser 10 minutes. Il est recommandé de consommer 2 à 3 bols pour profiter de ses bienfaits.

Parmi les autres épices et plantes, l’ail joue un rôle protecteur dans la détoxification du foie. Il est composé de soufre qui active les enzymes hépatiques contribuant à l’élimination des toxines dans l’organisme. L’ail contient de grandes quantités d’ingrédients naturels comme l’allicine* et le sélénium qui aident à nettoyer le foie.

*L’allicine est un produit chimique produit par une réaction enzymatique lorsque la gousse d’ail crue est broyée ou hachée.

Les noix.

Les noix sont une bonne source de glutathion, des acides gras oméga-3 qui aident le foie à évacuer l’ammoniac, la substance responsable de certaines maladies. Elles favorisent également l’oxygénation du sang.

En conclusion sur la détox du foie…

Un régime alimentaire équilibré composé de fruits, de légumes, d’agrumes et d’épices aidera à détoxifier votre foie. Avant d’entamer une détoxication naturelle du foie, demandez conseil à un nutritionniste. En effet, la consommation recommandée de certains aliments peut varier selon les individus : taille du corps, âge, taille… Elle peut même parfois être déconseillée, d’où l’importance de demander l’avis d’un spécialiste.

Vous aimerez aussi notre article… Découvrez ici 4 façons de conserver les vitamines de vos légumes !

5 conseils pour une alimentation saine pendant les fêtes de fin d’année.

5 conseils pour une alimentation saine pendant les fêtes de fin d’année.

Voici la recette pour rester sur la bonne voie quoi qu’il arrive.

C’est la saison de la famille, des festivités et de la nourriture – beaucoup de nourriture. Les tentations sont partout, et les fêtes et les voyages perturbent la routine quotidienne. De plus, tout cela dure des semaines.

Comment s’en tenir à son régime alimentaire quand tout le monde autour de soi semble faire des folies ?

manger sainement pendant les fêtes

Voici 5 conseils qui peuvent vous aider à garder une alimentation saine :

1. Mettez votre régime à l’épreuve pendant les vacances.

Vous ne pourrez peut-être pas contrôler la nourriture qui vous sera servie et vous verrez d’autres personnes manger des friandises tentantes.

Relevez les défis avec un programme :
Mangez près de vos heures habituelles pour maintenir votre appétit à un niveau stable. Si votre repas est servi plus tard que d’habitude, prenez une petite collation à votre heure habituelle et mangez un peu moins au moment du dîner.
Invité à une fête ? Proposez d’apporter un plat sain fait maison, ça ne se refuse pas !
Si vous prenez une friandise sucrée, réduisez la consommation d’autres glucides (comme les pommes de terre et le pain) pendant le repas.
Ne sautez pas de repas pour économiser en vue d’un festin. Il vous sera plus difficile de gérer votre appétit, et vous aurez vraiment faim et risquerez davantage de trop manger.
Si vous faites une erreur, revenez à une alimentation saine lors de votre prochain repas.

Astuces de vacances.

Prenez une tarte à la citrouille au lieu d’une tarte aux noix de pécan. Même avec une cuillerée de crème fouettée, vous réduirez d’au moins un tiers les calories et le sucre.

Divisez l’activité physique en petits morceaux pour qu’elle soit plus facile à programmer, comme par exemple marcher 10 minutes plusieurs fois par jour.

Prévoyez un moment “moi” chaque jour – une sieste, une promenade avec le chien ou un bain chaud pour retrouver votre énergie pour la prochaine fête.

2. Soyez plus fort que l’appel du buffet.

Lorsque vous êtes confronté à une prolifération de délicieux aliments de fête, faites des choix sains plus facilement :

  • Prenez une petite assiette des aliments que vous aimez le plus et éloignez-vous de la table du buffet.
  • Commencez par les légumes pour vous couper l’appétit.
  • Mangez lentement. Il faut au moins 20 minutes à votre cerveau pour se rendre compte que vous êtes rassasié.
  • Évitez ou limitez l’alcool. Si vous avez une boisson alcoolisée, prenez-la avec de la nourriture.

manger avec envie pendant les fêtes

3. Faites une place à vos aliments préférés.

Aucun aliment n’est réellement mauvais. Choisissez les plats que vous aimez vraiment et que vous ne pouvez pas avoir à une autre période de l’année, comme la tarte au potiron de tante Chantal.

Ralentissez et savourez une petite portion, et assurez-vous de garder un peu de place pour le reste du repas… Votre grand-mère a sûrement préparé des biscuits pour sa petite-fille préférée !

4. Continuez de bouger.

Vous avez beaucoup à faire à cette époque de l’année, et l’activité physique peut vous mettre à l’écart. Mais l’activité physique est votre arme secrète pour les vacances ; elle peut vous aider à compenser le fait de manger plus que d’habitude et à réduire le stress pendant cette période très stressante de l’année. Bougez avec vos amis et votre famille, par exemple en faisant une promenade après un repas de vacances.

5. Préservez votre sommeil.

Sortir plus souvent et rester dehors plus tard signifie souvent réduire le sommeil. La perte de sommeil peut rendre plus difficile la gestion de votre appétit, et lorsque vous manquez de sommeil, vous aurez tendance à manger plus et à préférer les aliments riches en graisses et en sucre. Essayez de dormir 7 à 8 heures par nuit pour éviter de manger sans réfléchir.

Surtout, n’oubliez pas de vous souvenir de la saison, de la célébrer et d’établir des liens avec les personnes qui vous sont chères. Lorsque vous vous concentrez davantage sur le plaisir, il est plus facile de vous concentrer moins sur la nourriture.

bonne fêtes de fin d année

Faites-vous plaisir : ce sont les fêtes elles sont faites pour cela ! Toute l’équipe de FredBox vous souhaite de très joyeuses fêtes de fin d’année!

Humeur et nutrition – Gardez le moral !

Humeur et nutrition – Gardez le moral !

Saviez-vous que votre humeur peut influencer vos choix alimentaires ?

Saviez-vous que d’autre part, vos choix alimentaires peuvent affecter votre humeur ?

Si vous présentez des symptômes de dépression et d’anxiété comme la dépression, l’irritabilité, le manque de motivation et le manque d’énergie, il peut être difficile de trouver l’énergie et la motivation nécessaires pour faire des choix alimentaires sains. Il est temps d’inverser cette tendance !

Vous pouvez rechercher des aliments pratiques et réconfortants, ou vous pouvez avoir des difficultés à manger quoi que ce soit. Cependant, une alimentation saine est importante pour garder votre santé mentale sous contrôle.

Heureusement, un régime alimentaire sain, bon pour votre santé générale peut également contribuer à prévenir les symptômes de dépression et d’anxiété. Lorsque vous vous sentez bien, il peut être plus facile de suivre un régime alimentaire sain, ce qui vous aidera à continuer à vous sentir bien.

Le résultat ? Choisir des aliments nutritifs dans la mesure du possible, prendre des collations et adapter une alimentation saines permet de se sentir revigoré en toute simplicité. On vous explique comment…

garder le moral en mangeant bien

Comment la nourriture peut améliorer votre moral.

En consommant une grande variété de légumes, de fruits, de noix, de graines, de céréales complètes, de légumineuses, de produits laitiers allégés, de viandes maigres et de poissons gras, vous pouvez prévenir et améliorer les symptômes de la dépression et de l’anxiété.

un moral au beau fixe avec une alimentation saineUn régime alimentaire équilibré signifie que votre corps disposera de tous les éléments nutritifs dont il a besoin pour être en bonne santé, y compris mentale. Toutefois, une alimentation saine ne se limite pas aux nutriments.

Certaines études montrent un lien entre l’alimentation et la santé mentale ont établi des associations avec des modèles alimentaires globaux, et pas seulement avec des aliments ou des nutriments spécifiques. Cela signifie qu’il n’existe pas de super-aliment pour la santé mentale ; il est plutôt important de suivre un régime alimentaire équilibré.

Les régimes alimentaires qui semblent être les plus bénéfiques pour la santé mentale sont ceux qui sont considérés comme des “régimes traditionnels”. Il s’agit notamment du régime méditerranéen, du régime norvégien et du régime japonais.

Parmi les éléments de ces régimes qui peuvent être importants pour la santé mentale, nous avons :

  • Des graisses saines comme celles que l’on trouve dans le poisson et l’huile d’olive extra vierge. Il a été démontré que ces graisses sont importantes pour nos vaisseaux sanguins et notre cerveau, et peuvent avoir un important effet anti-inflammatoire qui aide à prévenir la dépression.
  • Les céréales complètes telles que le pain brun, le riz et les pâtes. Ces aliments riches en fibres peuvent favoriser la croissance de bonnes bactéries intestinales qui peuvent avoir un effet positif sur la santé mentale.
  • Les fruits et légumes. Ces éléments colorés du régime alimentaire contiennent une grande quantité de nutriments importants, notamment des antioxydants qui aident à prévenir les dommages cellulaires.
  • Les aliments fermentés comme le yaourt peuvent également contribuer à favoriser la croissance de bonnes bactéries intestinales qui peuvent avoir un effet positif sur la santé mentale.
  • Noix, graines et légumineuses. Ces éléments moteurs du régime alimentaire sont de bonnes sources de protéines végétales, de graisses saines et de fibres.

Et n’oubliez pas de vous hydrater cela vous aidera à vous sentir plus alerte et plus productif.

une alimentation saine au service de votre humeur

Comment la nourriture peut faire baisser votre humeur.

Des études montrent qu’un régime alimentaire occidental, ou un régime alimentaire plus riche en aliments transformés avec beaucoup de sel, de sucre et de graisse ajoutés, peut être plus susceptible d’entraîner des symptômes de dépression et d’anxiété.

Lorsque la motivation et l’énergie font défaut, vous pouvez trouver attrayants des aliments tels que les plats à emporter, les chips, les boissons gazeuses et les sucettes. Malheureusement, un régime alimentaire axé sur ces types d’aliments est plus susceptible d’exacerber votre baisse de moral.

Pour continuer à vous sentir au mieux de votre forme, optez pour des plats préparés sains :

  • un bol de céréales avec du lait allégé
  • un yaourt nature garni de fruits et de noix ou d’avoine
  • un toast complet au beurre d’arachide ou à l’avocat
  • des biscuits à grains entiers avec du houmous.

Si vous trouvez la préparation des repas trop difficile ou trop longue, essayez les conseils suivants pour vous créer des repas sains chaque jour de la semaine :

  • Optez pour des mets faciles à cuisiner comme les paniers repas de FredBox.
  • Cuisinez en vrac et congelez les restes dans des récipients de taille unique, prêts à être chauffés et consommés.
  • Faites vos courses et cuisinez avec un ami. Passer du temps avec d’autres personnes peut également être très utile pour améliorer votre humeur.
  • Envisagez un échange de nourriture. Échangez des portions supplémentaires de repas que vous avez préparés avec un ami qui se trouve dans une situation similaire.
  • Ayez à portée de main de nombreuses options de repas pratiques comme les paniers Fredbox.
  • Les légumes surgelés sont fantastiques car ils se conservent longtemps et ne nécessitent pas d’être coupés.
  • Les conserves de poisson et de haricots sont des sources de protéines pratiques que vous pouvez utiliser pour garnir des toasts ou incorporer dans des pâtes ou du riz.

pour être de bonne humeur il faut bien manger

Souvenez-vous…

Choisir des aliments sains peut vous aider à vous sentir bien et heureux.

  1. Une alimentation saine et équilibrée peut contribuer à prévenir et à améliorer les symptômes de l’anxiété.
  2. Un régime alimentaire riche en aliments transformés additionnés de sel, de sucres et de graisses peut entraîner une mauvaise santé mentale et exacerber une baisse de moral ou de motivation.
  3. Une alimentation saine n’a pas besoin d’être un travail pénible. En gardant à portée de main des aliments pratiques et sains, il est plus facile de faire des choix alimentaires sains au quotidien et de garder un moral au beau fixe !

Besoin de conseils ou d’astuces nutrition ? Contactez-nous contact (at)fredbox.fr ou laissez-nous un commentaire !

La recette délicieuse de FredBox – les 10 ingrédients de notre philosophie.

La recette délicieuse de FredBox – les 10 ingrédients de notre philosophie.

FredBox est née de deux restaurateurs du coeur du Parc naturel des Alpilles. Annie et Frédéric cuisinent depuis 20 ans les bons ingrédients issus de la production d’agriculteurs et de cultivateurs locaux.

Depuis des années ils sélectionnent avec soin les ingrédients de leurs recettes pour le plaisir des papilles des clients de leur établissement Restaurant et Maison d’hôtes « Le Vieux Four » à Mouriès, dans la vallée des Baux de Provence.

Il n’a eu qu’un pas à proposer aux habitants de la région de réaliser eux-même de bons petits plats avec des produits de qualité. Découvrez la recette de FredBox, garantie 100 % Made In France en circuits courts !

1) Favoriser l’agriculture française.

Nos fruits, légumes et laitages sont livrés en direct des exploitations locales. Ainsi, les poissons et les viandes viennent des éleveurs, les fruits et légumes des producteurs des régions Alpilles – Camargue – Provence.

Vous pouvez faire vos courses comme au marché… depuis votre canapé. Plus besoin de se lever le dimanche matin pour acheter vos légumes à cuisiner – vous n’avez pas à choisir entre grasse matinée et alimentation équilibrée !

panier de producteurs alpilles

2) Développer l’activité des producteurs et éleveurs locaux.

En priorisant les producteurs locaux nous participons à leur succès et à leur découverte auprès de nos clients. C’est en les mettant à l’honneur que nous participons à les faire connaître au plus grand nombre. Nous sommes déjà conquis de la qualité de leurs produits, en les incluant dans vos colis, vous aussi allez l’être !

panier de produits locaux

3) Gain de temps à la préparation.

On le sait bien, c’est souvent votre excuse votre problème, vous n’avez pas le temps de cuisiner… Prenez le temps de vivre et de savourer le plaisir des petits plats sans avoir à tout préparer.

Dans nos box tout est prévu : vous n’avez rien à calculer, à évaluer – vous avez juste à cuisiner !

Il faut 30 minutes pour vous concocter un repas sain et équilibré : vous avez du temps pour savourer votre repas et votre repos !

cuisiner rapidement

4) Moins de courses à faire en grande surface.

Choisir de bons produits peut prendre du temps ou demander d’aller au marché. En sélectionnant des produits de saison de qualité vous vous épargnez des courses au supermarché. Vous avez mieux à faire que de pousser un caddie au milieu des rayons d’un hypermarché – savourez, on vous livre à domicile !

consommer local

5) La lutte contre le gaspillage alimentaire.

En mettant la quantité exacte de produits nécessaire pour chaque recette vous éviter le gaspillage. Peu de déchet, pas de gaspillage – qui a dit que cuisiner c’était compliqué ?

Cuisiner de façon ludique c’est aussi participer à l’éveil des sens et à l’éducation culinaire chez les enfants.

cuisiner facilement avec les enfants

6) Manger des produits sains.

Le sang des Français contient de 3 à 5 fois plus de pesticides que celui des Allemands. Le saviez-vous ? Nous, oui !

Pas question de vous empoisonner avec des produits cultivés aux engrais chimiques sauce OGM. Les produits sains, pour nous, ce n’est pas la cerise sur le gâteau mais la génoise de base !

Avec votre abonnement vous pouvez aussi ajouter du jus de fruit, du fromage, des laitages… C’est comme au marché en mieux vous choisissez et vous vous faites livrer !

manger sainement

7) Consommer des produits de saison.

Non, vous ne mangerez ni de fraise ni de tomates en hiver. C’est normal, ce n’est pas de saison. Retrouvez dans vos plats des fruits et légumes de saison, qui changent au gré de l’année. Ainsi vous avez les vitamines adéquates à la saison. Si vous êtes un nostalgique des fruits ou des légumes de l’été, vous pourrez toujours faire des conserves et les ouvrir en hiver !

cuisiner produits de saison

8) Manger équilibré.

Des légumes, du poisson, de la viande… Chez Fredbox les plats sont composés pour être bons, mais aussi pour être équilibrés. Pas besoin d’essayer de coordonner les légumes ou la viande, de réfléchir comment marier les saveurs : on se charge des recettes, vous n’avez plus qu’à les savourer !

manger local et équilibré

9) Lutte contre les mauvaises habitudes alimentaires.

Quand on est actif ou quand on est à la retraite on a tendance à vouloir éviter de cuisiner. C’est souvent une question de temps, parfois une question d’envie et un peu par flemme aussi ! 😉

Une alimentation saine et équilibrée est pourtant d’une importance capitale pour rester en bonne santé et profiter de la vie ! En vous proposant des plats sains et faciles à cuisiner Fredbox contribue à votre capital forme et bonne humeur.

C’est toujours agréable de cuisiner en famille ou c’est bon pour le moral de s’activer en cuisine, de mettre tous ses sens en éveil – c’est un peu la « cooking therapy ».

manger équilibré et de saison

10) Remettre dans la casserole des produits non transformés.

On ne va par vous lister les additifs et les colorants des produits préparés du supermarché, il nous faudrait écrire un article complet… Dans nos recettes pas de chimie, pas de colorant, pas de conservateur. Il n’y a que des produits frais, de saison – en toute simplicité et c’est ça qui est bon !

Nous sommes des passionnés de bons plats, des amoureux de notre belle région – bref des épicuriens !

Rejoignez-notre communauté de gourmets et de gourmands sur les réseaux sociaux !

  • Sur instagram : @FREDBOX.ALPILLES
  • Sur Facebook : FREDBOXALPILLES
10 Légumes d’automne qu’il faut savoir cuisiner.

10 Légumes d’automne qu’il faut savoir cuisiner.

comment-cuisiner-legumes-automne

Les tomates et les courgettes ont-elles soudainement disparu de votre marché fermier ? Il est toujours triste de voir les légumes de l’été disparaître, mais les légumes ne manquent pas d’attraits pour autant. Tout le monde peut couper une tomate et la mettre dans une assiette, mais savez-vous comment déguster des navets ? Ou comment rendre le chou encore plus délicieux ? (Spoiler : Rôti avec du lard).

Il est temps de s’intéresser sérieusement aux légumes d’automne. En voici dix que j’attends à cette époque de l’année, et des conseils rapides pour cuisiner chacun d’entre eux.

Mais avant d’entrer dans le vif du sujet, parlons du rôtissage, puisque c’est la méthode par défaut pour tous ces légumes. Le rôtissage est rapide ; vous n’avez pas besoin de recette ; il ajoute une saveur grillée et rôtie qui convient aux repas d’automne. Assurez-vous d’avoir bien assimilé les bases !

Comment rôtir les légumes ? Trouvez le lien en fin de cet article !

Liste des 10 Légumes d’automne à cuisiner sans compter.

1. La courge.

La courge n’est pas vraiment un légume. C’est une très grosse baie ! Mais comme la tomate et d’autres légumes fruités, elle est souvent cuisinée salée pour être un légume par association. Si vous cuisinez de la courge, surtout pour une tarte, assurez-vous d’en acheter une bien savoureuse (la courge butternut et son petit goût de noisette est parfaite!).

legumes-automne-courges

→ Que faire avec : Une fois que vous avez déjà goûté une tarte à la courge, vous pouvez faire de la purée de courge ou de l’houmous de courge. (Conseil : les courges et potirons sont difficiles à fendre, alors faites-les cuire pour les ramollir un peu avant de les trancher). Si vous voulez que votre légume reste savoureux, faites le rôtir et mangez-le comme accompagnement à vos viandes.

2. Le chou.

Le chou est l’un de ces légumes qui semble être de saison toute l’année, mais si vous le guettez au marché de producteurs, c’est probablement maintenant. Les légumes crucifères mûrissent à la fin de l’été et deviennent aussi un peu plus doux lorsque le temps se refroidit.

legumes-automne-chou

→ Que faire avec : Le chou est un aliment de base dans ma cuisine ; je le déchiquette pour en faire des gros morceaux pour faire une salade de chou aux pommes avec vinaigrette au cidre. Les salades se conservent bien au frigo, c’est donc un excellent moyen de faire une salade et de la manger toute la semaine. Vous pouvez aussi faire rôtir le chou – en gros morceaux avec du bacon, ou pour une salade chaude avec des noisettes. Et n’oubliez pas de le faire mariner !

3. Les carottes.

La carotte peut sembler être un légume de printemps, mais elle tolère les gelées légères, et de nombreux agriculteurs la plantent vers la fin de l’été pour prolonger la récolte. Cherchez des petites carottes d’automne douces à cette époque de l’année. (Peut-être même certaines couleurs de l’arc-en-ciel !)

legumes-automne-carottes

→ Que faire avec elles : Rôtir, rôtir, rôtir ! Oh, et faites aussi de la soupe. Consultez aussi nos conseils pour couper les carottes proprement : Comment couper, trancher et couper en dés les carottes.

4. Les choux de Bruxelles.

Les choux de Bruxelles ont été la petite chose sexy de ces dernières années. Leur petite forme et leur doux goût de chou en ont fait un succès dans ma cuisine aussi. Grâce à leur taille compacte, ils rôtissent magnifiquement, avec des bords carbonisés et croustillants.

legumes-automne-choux-de-brussels

→ Que faire avec eux : Ma façon préférée de cuisiner les choux de Bruxelles est de les passer au four (n’oubliez pas de manger aussi les petites feuilles croustillantes qui tombent). Mais essayez-les à la thaïlandaise ou en salade avec une vinaigrette au beurre brun.

5. Les pommes de terre.

Oui, les pommes de terre sont disponibles toute l’année, et oui, elles ont tendance à être davantage associées à des amidons qu’à de véritables légumes. Mais les pommes de terre, surtout lorsqu’elles sont consommées nature et simplement, sont de bonnes sources de nutriments et de vitamine C, et elles constituent un excellent repas de base à l’automne.

legumes-automne-pommes-de-terre

→ Que faire avec elles : Faites-les cuire de l’une de ces trois façons : garnissez-les d’autres garnitures nutritives ou amusez-vous à faire des pommes de terre Hasselback !

6. Les patates douces et ignames.

Tout d’abord, connaissez-vous la différence entre les patates douces et les ignames ? C’est un peu déroutant, mais bon à savoir ! Ces délices sucrés à l’orange peuvent constituer un repas à part entière à l’automne !

legumes-automne-patate-douce

→ Que faire avec : Faites-les rôtir au four et mangez-les nature, ou avec du yaourt au petit-déjeuner, ou de toute autre manière au dîner

7. Le chou-fleur.

Le chou-fleur est à son meilleur et à son plus frais en automne, car il ne produit pas vraiment de têtes par temps chaud, et il tolère le gel une fois arrivé à maturité. Comme tous ces autres légumes, il est merveilleux rôti, mais il peut faire bien plus.

legumes-automne-chou-fleur

→ Que faire avec : Préparez une soupe, râpez du couscous de chou-fleur ou du riz, ou faites-en des “steaks”.

8. Chou-rave.

Ce légume à la forme d’ovni ne trouve pas grâce sur toutes les tables, c’est dommage car il est plein de vitamines et riche en nutriments . On le trouve sur les marchés de producteurs et nous aimons sa saveur fraîche.

legumes-automne-chou-rave

→ Que faire avec ce légume ? Il peut être cuisiné à la vapeur ou à la poêle avec un peu de beurre ou d’huile d’olive, et servi en accompagnement à des plats de viande ou de poisson. Pour une touche de saveur recherchée, parsemez-le de noisettes grillées. Voici aussi quelques idées de recettes.

9. Navets.

Les navets ont une saveur intense, alors recherchez les plus petits navets que vous pouvez trouver à l’automne ; ils sont plus doux et plus sucrés. Ils sont merveilleusement grillés (bien sûr !) et leur douce amertume fait qu’ils se prêtent bien aux glaçages sucrés.

legumes-automne-navet

→ Que faire avec eux : Faites une soupe ou faites-les rôtir avec un simple glaçage au beurre et au sirop d’érable. Ils sont également magnifiques sur une tarte salée ou en chips !

10. Le chou Kale.

Oui, oui, ce chou frisé lui aussi le droit au succès. Même si on en parle peu cela ne change rien au fait qu’il reste un aliment de base pour l’automne, et qu’il juste parfait à cette époque de l’année. Après la première gelée ou même après la première neige, le chou frisé devient si doux et sucré que c’est le moment idéal pour le mettre dans les salades et les plats cuisinés.

legumes-automne-chou-khale

→ Que faire avec ce produit ? Mélangez avec des pâtes ; faites cuire lentement et braiser ; préparez une grande salade et mangez-la au déjeuner toute la semaine. Comme le chou vert est parfois corsé, il est également très bon dans les plats cuisinés plus longtemps comme dans un gratin de pommes de terre. Vous pouvez aussi le manger en chips, ça change à l’apéritif !

Et vous ? Quel est votre légume d’automne préféré ? Y a-t-il quelque chose qui vous inspire

vraiment cet automne ? Commentez, partagez vos recettes !

Bonus : Comment rôtir les légumes ? Découvrez la méthode ici.

Comment faire des conserves facilement ?

Comment faire des conserves facilement ?

L’été est propice au jardin et les récoltes sont parfois tellement abondantes qu’il faut faire des conserves. Par envie de manger des tomates en hiver ou pour ne pas gâcher votre récolte estival, voici quelques méthodes pour faire des conserves facilement.

A vos pots, près partez !

Comment fonctionne la conservation ?

La mécanique de la mise en conserve est assez simple.
Vous remplissez un bocal propre avec des aliments préparés, vous appliquez le couvercle plat et la bague filetée sur le bocal et vous plongez le bocal rempli dans de l’eau bouillante pendant une durée déterminée (cette durée varie beaucoup en fonction de ce que vous mettez en conserve).

Lorsque vous retirez le bocal chaud de l’eau, la chaleur commence à s’échapper, emportant avec elle l’air restant dans le bocal. L’oxygène qui s’échappe tire le couvercle vers le bas, créant ainsi un joint étanche à l’air. Une pâte d’étanchéité alimentaire incorporée dans le couvercle facilite le maintien de l’étanchéité.

Les aliments à forte teneur en acide conservés de cette manière se conservent sans souci pendant au moins un an.

Préparer vos aliments pour vos conserves.

La stérilisation des fruits

Sélectionnez vos fruits mûrs et sains, lavez-les. Les fruits à noyaux comme les pêches ou à pépins comme les pommes doivent être coupés, épluchés et dénoyautés. Gardez les fruits rouges entiers.
Préparez un sirop en fonction des quantités de fruits en 3 étapes : mélangez l’eau et le sucre, portez à ébullition pour une durée de 2 minutes et laissez refroidir.

Le dosage du sucre dans le sirop dépend de l’acidité du fruit que vous allez sélectionner. En général, on le répartit comme suit :

  • Les abricots : 250 g de sucre par litre d’eau.
  • Les poires : 350 g de sucre par litre d’eau.
  • Les pêches : 450 g de sucre par litre d’eau.
  • Les prunes, mirabelles, fraises, framboises : 600 g de sucre par litre d’eau.
  • Les cerises, groseilles : 750 g de sucre par litre d’eau.

La stérilisation des légumes.

Le temps de stérilisation des légumes est très variable, nous vous avons fait un tableau récapitulatif pour vous en donner les temps de cuisson.

steriliser ses pots de conserve

La stérilisation des viandes.

Vous pouvez aussi réaliser des conserves de légumes. Pour cela, il vous suffit de prépare des pâtés, des terrines au naturel. Vous pouvez aussi tasser dans un bocal de la viande hachée crue, assaisonnée, herbes aromatiques. Laissez 2 à 3 cm du bord du bocal et commencez la stérilisation.
Pour les recettes cuisinées : laissez toujours 2 à 3 cm du bord du bocal.

Pour plus de conseils, rendez-vous sur le site « Le Parfait » spécialiste des conserves.

Stérilisez vos pots.

Afin de garantir la conservation sans faille de vos aliments, éviter la formation de bactéries durant le stockage et manger en toute sécurité vos conserves il faut stériliser vos pots.

Il existe plusieurs méthodes pour le faire.

  1. Utiliser un stérilisateur électrique. Il vous suffit de placer vos pots dans la machine et de suivre les instructions.
  2. Plonger vos pots dans une casserole d’eau bouillante. Pour cela, immergez les pots et leurs couvercles dans une marmite d’eau que vous portez à ébullition pendant une vingtaine de minutes. Récupérez les pots encore chauds avec une pince ou autre ustensile de votre choix, et retournez-les sur un linge propre. Laissez les sécher, utiliser un torchon annulera la stérilisation. Remplissez ensuite vos bocaux, mettez les dans une cocotte minute ou une grande casserole, remplissez la d’eau et laissez cuire en fonction du temps nécessaire à vos préparations (CF tableau).
  3. Stériliser les pots au four. Comme dans le cas de la stérilisation à l’eau bouillante, vous devez préparer vos bocaux en les nettoyant minutieusement à l’eau savonneuse ou au lave-vaisselle. Rincez-les et procédez au séchage avec un torchon qui ne laisse pas de peluches.Disposez ensuite vos bocaux ainsi que leurs couvercles sur la plaque du four. Évitez de chauffer préalablement le four au risque d’avoir un choc thermique. Une fois les pots en place, réglez la température du four sur 150 °C. Après 20 minutes de stérilisation, sortez les bocaux de votre four et remplissez-les avec vos recettes. Placez ensuite la lèchefrite sur la position la plus basse sur four. Déposez-y les bocaux remplis en les espaçant. Versez ensuite de l’eau chaude dans la lèchefrite. Fermez le four et réglez le thermostat à 150°C pour au moins une heure.
  4. Laissez les bocaux refroidir à porte fermée pendant au moins 40 minutes.

tableau de temps de stérilisation des légumes

L’astuce pour les confitures. L’auto-pasteurisation.

auto pasteurisation des confituresC’est l’une des techniques les plus faciles et les plus rapides pour stériliser ses pots de confiture. On l’appelle également la méthode de fermeture à chaud, et elle n’est valable qu’avec l’utilisation de pots à vis.

Versez votre confiture encore chaude dans le pot sans attendre qu’elle refroidisse. Vous pouvez vous aider d’un entonnoir pour ne pas vous brûler et perdre du temps. Remplissez chaque pot à ras bord et fermez aussitôt le couvercle en prenant soin de bien visser. Il ne reste plus qu’à retourner le pot.

C’est une autre méthode pour mettre votre confiture sous vide. Tout part du principe que la température de la confiture va stériliser l’intérieur du pot. Il faut attendre que le pot soit complètement refroidi avant de l’entreposer dans un endroit sec. Vos pots pourront être conservés plusieurs mois, mais les couvercles à vis ne sont jamais totalement hermétiques. Alors, n’attendez pas trop avant de les déguster.

Stockez vos conserves.

Une fois toutes les étapes réalisée, vos conserves et bocaux maison peuvent être stockées pour une durée de 12 mois. Cela dit,nous vous conseillons de les consommer dans les 6 mois, avant le démarrage de la prochaine saison, ensuite, les qualités nutritives des conserves se détériorent. Il est à noter que les aliments acides (citron, rhubarbe, tomates…) se conservent un peu plus longtemps (jusqu’à 2 ans au maximum). 😉 Pensez à bien étiqueter vos bocaux en indiquant leur contenu et surtout : la date de fabrication.

Gardez vos bocaux dans un local sombre et sec, à une température située entre 10 et 20 °C

Inspectez vos conserves régulièrement. Si des bulles se forment dans vos bocaux c’est que la stérilisation n’a pas fonctionné, il faut donc jeter les pots.

Et vous ? De quelle façon faites-vous vos conserves ? Vous avez des recettes ? Partagez-les en commentaire !