La recette délicieuse de FredBox – les 10 ingrédients de notre philosophie.

La recette délicieuse de FredBox – les 10 ingrédients de notre philosophie.

FredBox est née de deux restaurateurs du coeur du Parc naturel des Alpilles. Annie et Frédéric cuisinent depuis 20 ans les bons ingrédients issus de la production d’agriculteurs et de cultivateurs locaux.

Depuis des années ils sélectionnent avec soin les ingrédients de leurs recettes pour le plaisir des papilles des clients de leur établissement Restaurant et Maison d’hôtes « Le Vieux Four » à Mouriès, dans la vallée des Baux de Provence.

Il n’a eu qu’un pas à proposer aux habitants de la région de réaliser eux-même de bons petits plats avec des produits de qualité. Découvrez la recette de FredBox, garantie 100 % Made In France en circuits courts !

1) Favoriser l’agriculture française.

Nos fruits, légumes et laitages sont livrés en direct des exploitations locales. Ainsi, les poissons et les viandes viennent des éleveurs, les fruits et légumes des producteurs des régions Alpilles – Camargue – Provence.

Vous pouvez faire vos courses comme au marché… depuis votre canapé. Plus besoin de se lever le dimanche matin pour acheter vos légumes à cuisiner – vous n’avez pas à choisir entre grasse matinée et alimentation équilibrée !

panier de producteurs alpilles

2) Développer l’activité des producteurs et éleveurs locaux.

En priorisant les producteurs locaux nous participons à leur succès et à leur découverte auprès de nos clients. C’est en les mettant à l’honneur que nous participons à les faire connaître au plus grand nombre. Nous sommes déjà conquis de la qualité de leurs produits, en les incluant dans vos colis, vous aussi allez l’être !

panier de produits locaux

3) Gain de temps à la préparation.

On le sait bien, c’est souvent votre excuse votre problème, vous n’avez pas le temps de cuisiner… Prenez le temps de vivre et de savourer le plaisir des petits plats sans avoir à tout préparer.

Dans nos box tout est prévu : vous n’avez rien à calculer, à évaluer – vous avez juste à cuisiner !

Il faut 30 minutes pour vous concocter un repas sain et équilibré : vous avez du temps pour savourer votre repas et votre repos !

cuisiner rapidement

4) Moins de courses à faire en grande surface.

Choisir de bons produits peut prendre du temps ou demander d’aller au marché. En sélectionnant des produits de saison de qualité vous vous épargnez des courses au supermarché. Vous avez mieux à faire que de pousser un caddie au milieu des rayons d’un hypermarché – savourez, on vous livre à domicile !

consommer local

5) La lutte contre le gaspillage alimentaire.

En mettant la quantité exacte de produits nécessaire pour chaque recette vous éviter le gaspillage. Peu de déchet, pas de gaspillage – qui a dit que cuisiner c’était compliqué ?

Cuisiner de façon ludique c’est aussi participer à l’éveil des sens et à l’éducation culinaire chez les enfants.

cuisiner facilement avec les enfants

6) Manger des produits sains.

Le sang des Français contient de 3 à 5 fois plus de pesticides que celui des Allemands. Le saviez-vous ? Nous, oui !

Pas question de vous empoisonner avec des produits cultivés aux engrais chimiques sauce OGM. Les produits sains, pour nous, ce n’est pas la cerise sur le gâteau mais la génoise de base !

Avec votre abonnement vous pouvez aussi ajouter du jus de fruit, du fromage, des laitages… C’est comme au marché en mieux vous choisissez et vous vous faites livrer !

manger sainement

7) Consommer des produits de saison.

Non, vous ne mangerez ni de fraise ni de tomates en hiver. C’est normal, ce n’est pas de saison. Retrouvez dans vos plats des fruits et légumes de saison, qui changent au gré de l’année. Ainsi vous avez les vitamines adéquates à la saison. Si vous êtes un nostalgique des fruits ou des légumes de l’été, vous pourrez toujours faire des conserves et les ouvrir en hiver !

cuisiner produits de saison

8) Manger équilibré.

Des légumes, du poisson, de la viande… Chez Fredbox les plats sont composés pour être bons, mais aussi pour être équilibrés. Pas besoin d’essayer de coordonner les légumes ou la viande, de réfléchir comment marier les saveurs : on se charge des recettes, vous n’avez plus qu’à les savourer !

manger local et équilibré

9) Lutte contre les mauvaises habitudes alimentaires.

Quand on est actif ou quand on est à la retraite on a tendance à vouloir éviter de cuisiner. C’est souvent une question de temps, parfois une question d’envie et un peu par flemme aussi ! 😉

Une alimentation saine et équilibrée est pourtant d’une importance capitale pour rester en bonne santé et profiter de la vie ! En vous proposant des plats sains et faciles à cuisiner Fredbox contribue à votre capital forme et bonne humeur.

C’est toujours agréable de cuisiner en famille ou c’est bon pour le moral de s’activer en cuisine, de mettre tous ses sens en éveil – c’est un peu la « cooking therapy ».

manger équilibré et de saison

10) Remettre dans la casserole des produits non transformés.

On ne va par vous lister les additifs et les colorants des produits préparés du supermarché, il nous faudrait écrire un article complet… Dans nos recettes pas de chimie, pas de colorant, pas de conservateur. Il n’y a que des produits frais, de saison – en toute simplicité et c’est ça qui est bon !

Nous sommes des passionnés de bons plats, des amoureux de notre belle région – bref des épicuriens !

Rejoignez-notre communauté de gourmets et de gourmands sur les réseaux sociaux !

  • Sur instagram : @FREDBOX.ALPILLES
  • Sur Facebook : FREDBOXALPILLES
10 Légumes d’automne qu’il faut savoir cuisiner.

10 Légumes d’automne qu’il faut savoir cuisiner.

comment-cuisiner-legumes-automne

Les tomates et les courgettes ont-elles soudainement disparu de votre marché fermier ? Il est toujours triste de voir les légumes de l’été disparaître, mais les légumes ne manquent pas d’attraits pour autant. Tout le monde peut couper une tomate et la mettre dans une assiette, mais savez-vous comment déguster des navets ? Ou comment rendre le chou encore plus délicieux ? (Spoiler : Rôti avec du lard).

Il est temps de s’intéresser sérieusement aux légumes d’automne. En voici dix que j’attends à cette époque de l’année, et des conseils rapides pour cuisiner chacun d’entre eux.

Mais avant d’entrer dans le vif du sujet, parlons du rôtissage, puisque c’est la méthode par défaut pour tous ces légumes. Le rôtissage est rapide ; vous n’avez pas besoin de recette ; il ajoute une saveur grillée et rôtie qui convient aux repas d’automne. Assurez-vous d’avoir bien assimilé les bases !

Comment rôtir les légumes ? Trouvez le lien en fin de cet article !

Liste des 10 Légumes d’automne à cuisiner sans compter.

1. La courge.

La courge n’est pas vraiment un légume. C’est une très grosse baie ! Mais comme la tomate et d’autres légumes fruités, elle est souvent cuisinée salée pour être un légume par association. Si vous cuisinez de la courge, surtout pour une tarte, assurez-vous d’en acheter une bien savoureuse (la courge butternut et son petit goût de noisette est parfaite!).

legumes-automne-courges

→ Que faire avec : Une fois que vous avez déjà goûté une tarte à la courge, vous pouvez faire de la purée de courge ou de l’houmous de courge. (Conseil : les courges et potirons sont difficiles à fendre, alors faites-les cuire pour les ramollir un peu avant de les trancher). Si vous voulez que votre légume reste savoureux, faites le rôtir et mangez-le comme accompagnement à vos viandes.

2. Le chou.

Le chou est l’un de ces légumes qui semble être de saison toute l’année, mais si vous le guettez au marché de producteurs, c’est probablement maintenant. Les légumes crucifères mûrissent à la fin de l’été et deviennent aussi un peu plus doux lorsque le temps se refroidit.

legumes-automne-chou

→ Que faire avec : Le chou est un aliment de base dans ma cuisine ; je le déchiquette pour en faire des gros morceaux pour faire une salade de chou aux pommes avec vinaigrette au cidre. Les salades se conservent bien au frigo, c’est donc un excellent moyen de faire une salade et de la manger toute la semaine. Vous pouvez aussi faire rôtir le chou – en gros morceaux avec du bacon, ou pour une salade chaude avec des noisettes. Et n’oubliez pas de le faire mariner !

3. Les carottes.

La carotte peut sembler être un légume de printemps, mais elle tolère les gelées légères, et de nombreux agriculteurs la plantent vers la fin de l’été pour prolonger la récolte. Cherchez des petites carottes d’automne douces à cette époque de l’année. (Peut-être même certaines couleurs de l’arc-en-ciel !)

legumes-automne-carottes

→ Que faire avec elles : Rôtir, rôtir, rôtir ! Oh, et faites aussi de la soupe. Consultez aussi nos conseils pour couper les carottes proprement : Comment couper, trancher et couper en dés les carottes.

4. Les choux de Bruxelles.

Les choux de Bruxelles ont été la petite chose sexy de ces dernières années. Leur petite forme et leur doux goût de chou en ont fait un succès dans ma cuisine aussi. Grâce à leur taille compacte, ils rôtissent magnifiquement, avec des bords carbonisés et croustillants.

legumes-automne-choux-de-brussels

→ Que faire avec eux : Ma façon préférée de cuisiner les choux de Bruxelles est de les passer au four (n’oubliez pas de manger aussi les petites feuilles croustillantes qui tombent). Mais essayez-les à la thaïlandaise ou en salade avec une vinaigrette au beurre brun.

5. Les pommes de terre.

Oui, les pommes de terre sont disponibles toute l’année, et oui, elles ont tendance à être davantage associées à des amidons qu’à de véritables légumes. Mais les pommes de terre, surtout lorsqu’elles sont consommées nature et simplement, sont de bonnes sources de nutriments et de vitamine C, et elles constituent un excellent repas de base à l’automne.

legumes-automne-pommes-de-terre

→ Que faire avec elles : Faites-les cuire de l’une de ces trois façons : garnissez-les d’autres garnitures nutritives ou amusez-vous à faire des pommes de terre Hasselback !

6. Les patates douces et ignames.

Tout d’abord, connaissez-vous la différence entre les patates douces et les ignames ? C’est un peu déroutant, mais bon à savoir ! Ces délices sucrés à l’orange peuvent constituer un repas à part entière à l’automne !

legumes-automne-patate-douce

→ Que faire avec : Faites-les rôtir au four et mangez-les nature, ou avec du yaourt au petit-déjeuner, ou de toute autre manière au dîner

7. Le chou-fleur.

Le chou-fleur est à son meilleur et à son plus frais en automne, car il ne produit pas vraiment de têtes par temps chaud, et il tolère le gel une fois arrivé à maturité. Comme tous ces autres légumes, il est merveilleux rôti, mais il peut faire bien plus.

legumes-automne-chou-fleur

→ Que faire avec : Préparez une soupe, râpez du couscous de chou-fleur ou du riz, ou faites-en des “steaks”.

8. Chou-rave.

Ce légume à la forme d’ovni ne trouve pas grâce sur toutes les tables, c’est dommage car il est plein de vitamines et riche en nutriments . On le trouve sur les marchés de producteurs et nous aimons sa saveur fraîche.

legumes-automne-chou-rave

→ Que faire avec ce légume ? Il peut être cuisiné à la vapeur ou à la poêle avec un peu de beurre ou d’huile d’olive, et servi en accompagnement à des plats de viande ou de poisson. Pour une touche de saveur recherchée, parsemez-le de noisettes grillées. Voici aussi quelques idées de recettes.

9. Navets.

Les navets ont une saveur intense, alors recherchez les plus petits navets que vous pouvez trouver à l’automne ; ils sont plus doux et plus sucrés. Ils sont merveilleusement grillés (bien sûr !) et leur douce amertume fait qu’ils se prêtent bien aux glaçages sucrés.

legumes-automne-navet

→ Que faire avec eux : Faites une soupe ou faites-les rôtir avec un simple glaçage au beurre et au sirop d’érable. Ils sont également magnifiques sur une tarte salée ou en chips !

10. Le chou Kale.

Oui, oui, ce chou frisé lui aussi le droit au succès. Même si on en parle peu cela ne change rien au fait qu’il reste un aliment de base pour l’automne, et qu’il juste parfait à cette époque de l’année. Après la première gelée ou même après la première neige, le chou frisé devient si doux et sucré que c’est le moment idéal pour le mettre dans les salades et les plats cuisinés.

legumes-automne-chou-khale

→ Que faire avec ce produit ? Mélangez avec des pâtes ; faites cuire lentement et braiser ; préparez une grande salade et mangez-la au déjeuner toute la semaine. Comme le chou vert est parfois corsé, il est également très bon dans les plats cuisinés plus longtemps comme dans un gratin de pommes de terre. Vous pouvez aussi le manger en chips, ça change à l’apéritif !

Et vous ? Quel est votre légume d’automne préféré ? Y a-t-il quelque chose qui vous inspire

vraiment cet automne ? Commentez, partagez vos recettes !

Bonus : Comment rôtir les légumes ? Découvrez la méthode ici.

Comment faire des conserves facilement ?

Comment faire des conserves facilement ?

L’été est propice au jardin et les récoltes sont parfois tellement abondantes qu’il faut faire des conserves. Par envie de manger des tomates en hiver ou pour ne pas gâcher votre récolte estival, voici quelques méthodes pour faire des conserves facilement.

A vos pots, près partez !

Comment fonctionne la conservation ?

La mécanique de la mise en conserve est assez simple.
Vous remplissez un bocal propre avec des aliments préparés, vous appliquez le couvercle plat et la bague filetée sur le bocal et vous plongez le bocal rempli dans de l’eau bouillante pendant une durée déterminée (cette durée varie beaucoup en fonction de ce que vous mettez en conserve).

Lorsque vous retirez le bocal chaud de l’eau, la chaleur commence à s’échapper, emportant avec elle l’air restant dans le bocal. L’oxygène qui s’échappe tire le couvercle vers le bas, créant ainsi un joint étanche à l’air. Une pâte d’étanchéité alimentaire incorporée dans le couvercle facilite le maintien de l’étanchéité.

Les aliments à forte teneur en acide conservés de cette manière se conservent sans souci pendant au moins un an.

Préparer vos aliments pour vos conserves.

La stérilisation des fruits

Sélectionnez vos fruits mûrs et sains, lavez-les. Les fruits à noyaux comme les pêches ou à pépins comme les pommes doivent être coupés, épluchés et dénoyautés. Gardez les fruits rouges entiers.
Préparez un sirop en fonction des quantités de fruits en 3 étapes : mélangez l’eau et le sucre, portez à ébullition pour une durée de 2 minutes et laissez refroidir.

Le dosage du sucre dans le sirop dépend de l’acidité du fruit que vous allez sélectionner. En général, on le répartit comme suit :

  • Les abricots : 250 g de sucre par litre d’eau.
  • Les poires : 350 g de sucre par litre d’eau.
  • Les pêches : 450 g de sucre par litre d’eau.
  • Les prunes, mirabelles, fraises, framboises : 600 g de sucre par litre d’eau.
  • Les cerises, groseilles : 750 g de sucre par litre d’eau.

La stérilisation des légumes.

Le temps de stérilisation des légumes est très variable, nous vous avons fait un tableau récapitulatif pour vous en donner les temps de cuisson.

steriliser ses pots de conserve

La stérilisation des viandes.

Vous pouvez aussi réaliser des conserves de légumes. Pour cela, il vous suffit de prépare des pâtés, des terrines au naturel. Vous pouvez aussi tasser dans un bocal de la viande hachée crue, assaisonnée, herbes aromatiques. Laissez 2 à 3 cm du bord du bocal et commencez la stérilisation.
Pour les recettes cuisinées : laissez toujours 2 à 3 cm du bord du bocal.

Pour plus de conseils, rendez-vous sur le site « Le Parfait » spécialiste des conserves.

Stérilisez vos pots.

Afin de garantir la conservation sans faille de vos aliments, éviter la formation de bactéries durant le stockage et manger en toute sécurité vos conserves il faut stériliser vos pots.

Il existe plusieurs méthodes pour le faire.

  1. Utiliser un stérilisateur électrique. Il vous suffit de placer vos pots dans la machine et de suivre les instructions.
  2. Plonger vos pots dans une casserole d’eau bouillante. Pour cela, immergez les pots et leurs couvercles dans une marmite d’eau que vous portez à ébullition pendant une vingtaine de minutes. Récupérez les pots encore chauds avec une pince ou autre ustensile de votre choix, et retournez-les sur un linge propre. Laissez les sécher, utiliser un torchon annulera la stérilisation. Remplissez ensuite vos bocaux, mettez les dans une cocotte minute ou une grande casserole, remplissez la d’eau et laissez cuire en fonction du temps nécessaire à vos préparations (CF tableau).
  3. Stériliser les pots au four. Comme dans le cas de la stérilisation à l’eau bouillante, vous devez préparer vos bocaux en les nettoyant minutieusement à l’eau savonneuse ou au lave-vaisselle. Rincez-les et procédez au séchage avec un torchon qui ne laisse pas de peluches.Disposez ensuite vos bocaux ainsi que leurs couvercles sur la plaque du four. Évitez de chauffer préalablement le four au risque d’avoir un choc thermique. Une fois les pots en place, réglez la température du four sur 150 °C. Après 20 minutes de stérilisation, sortez les bocaux de votre four et remplissez-les avec vos recettes. Placez ensuite la lèchefrite sur la position la plus basse sur four. Déposez-y les bocaux remplis en les espaçant. Versez ensuite de l’eau chaude dans la lèchefrite. Fermez le four et réglez le thermostat à 150°C pour au moins une heure.
  4. Laissez les bocaux refroidir à porte fermée pendant au moins 40 minutes.

tableau de temps de stérilisation des légumes

L’astuce pour les confitures. L’auto-pasteurisation.

auto pasteurisation des confituresC’est l’une des techniques les plus faciles et les plus rapides pour stériliser ses pots de confiture. On l’appelle également la méthode de fermeture à chaud, et elle n’est valable qu’avec l’utilisation de pots à vis.

Versez votre confiture encore chaude dans le pot sans attendre qu’elle refroidisse. Vous pouvez vous aider d’un entonnoir pour ne pas vous brûler et perdre du temps. Remplissez chaque pot à ras bord et fermez aussitôt le couvercle en prenant soin de bien visser. Il ne reste plus qu’à retourner le pot.

C’est une autre méthode pour mettre votre confiture sous vide. Tout part du principe que la température de la confiture va stériliser l’intérieur du pot. Il faut attendre que le pot soit complètement refroidi avant de l’entreposer dans un endroit sec. Vos pots pourront être conservés plusieurs mois, mais les couvercles à vis ne sont jamais totalement hermétiques. Alors, n’attendez pas trop avant de les déguster.

Stockez vos conserves.

Une fois toutes les étapes réalisée, vos conserves et bocaux maison peuvent être stockées pour une durée de 12 mois. Cela dit,nous vous conseillons de les consommer dans les 6 mois, avant le démarrage de la prochaine saison, ensuite, les qualités nutritives des conserves se détériorent. Il est à noter que les aliments acides (citron, rhubarbe, tomates…) se conservent un peu plus longtemps (jusqu’à 2 ans au maximum). 😉 Pensez à bien étiqueter vos bocaux en indiquant leur contenu et surtout : la date de fabrication.

Gardez vos bocaux dans un local sombre et sec, à une température située entre 10 et 20 °C

Inspectez vos conserves régulièrement. Si des bulles se forment dans vos bocaux c’est que la stérilisation n’a pas fonctionné, il faut donc jeter les pots.

Et vous ? De quelle façon faites-vous vos conserves ? Vous avez des recettes ? Partagez-les en commentaire !

Quatre façons de réduire la perte de vitamines des aliments lors de leur préparation.

Quatre façons de réduire la perte de vitamines des aliments lors de leur préparation.

Quatre façons de réduire la perte de vitamines des aliments lors de leur préparation.

La cuisson d’aliments comme les fruits, les légumes et les céréales peut détruire une partie des vitamines et des minéraux qu’ils contiennent.

Toutefois, il est important de souligner aussi que la plupart des aliments nécessitent au moins une certaine préparation pour être digérés par notre corps, et que la cuisson peut en fait augmenter la teneur en nutriments de certains aliments. Par exemple, la cuisson réduit la teneur en vitamine C de produits tels que les épinards ou les tomates, mais augmente considérablement la concentration d’antioxydants qui peuvent aider à prévenir le cancer.

L’essentiel est de trouver un équilibre entre la digestibilité et la teneur en nutriments en utilisant des méthodes de cuisson qui réduisent au minimum les pertes de vitamines et de minéraux.

Voici 4 façons de préserver les bienfaits de vos aliments.

Réduire l’exposition à l’air.

respecter le temps de cuisson des légumesIl faut savoir que plus un fruit ou un légume est exposé à l’air, plus il perdra de vitamines, en particulier les vitamines B comme la niacine ou la thiamine et les vitamines A, C, E et K.

Pour minimiser la perte de vitamines, coupez les fruits ou les légumes juste avant de les cuire ou de les manger, et évitez d’enlever la peau chaque fois que cela est possible. Essayez de couper ou de trancher les fruits et légumes en gros morceaux plutôt qu’en petits afin de réduire la surface qui sera en contact avec l’air.

Si vous devez préparer des produits avant de les utiliser, conservez-les dans un récipient hermétique fermé.

A savoir : Les légumes tels que le chou vert, les épinards, les brocolis, les feuilles de navet, les bettes à carde et les salades doivent être réfrigérés rapidement dans le bac à légumes ou dans des sacs étanches. Ils conservent mieux leurs nutriments lorsqu’ils sont conservés à basse température et à un taux d’humidité élevé.

Voici une petite vidéo qui vous donne quelques astuces supplémentaire… Celles de la fin devraient vous plaire !

Réduire l’exposition à l’eau.

préserver les vitamines des alimentsLes légumes cuits dans l’eau bouillante peuvent perdre jusqu’à 20 % de leur teneur en vitamines et 15% de leurs minéraux. Il est à noter que le nettoyage des produits crus par pré-trempage ou par un lavage vigoureux avec beaucoup d’eau peut priver les aliments de leurs nutriments.

Le rinçage de certaines céréales, comme le riz, avant la cuisson, entraîne également une perte de vitamines et de minéraux. Pour préserver les nutriments, il faut éviter de faire bouillir les aliments et préférer la cuisson à la vapeur, la friture, la cuisson sous pression et le micro-ondes.

Si vous avez besoin de cuisiner dans l’eau, utilisez la plus petite quantité possible. Une fois que des céréales comme les pâtes ont fini de cuire, ne les rincez pas, car cela peut également entraîner une perte de nutriments.

Réduire le temps de cuisson.

comment conserver les vitamines et minéraux des aliments?L’exposition à la chaleur détruit la teneur en nutriments des aliments, et surtout réduit la concentration en vitamine C. Essayez de ne cuire les produits que jusqu’à ce qu’ils soient tout juste tendres – évitez de les faire trop cuire chaque fois que c’est possible.

Faites bien chauffer les poêles avant de faire sauter les aliments et, si vous cuisinez dans un liquide comme l’eau, portez à ébullition avant d’ajouter les produits afin de réduire le temps de cuisson.

Essayez de ne cuire que la quantité de produits dont vous avez besoin en une seule fois, car le réchauffement des aliments les expose à une plus grande perte de nutriments.

Évitez les liquides de cuisson alcalins.

Les recettes de cuisson de légumes verts comme le chou vert ou les épinards nécessitent souvent l’ajout de bicarbonate de soude, qui peut aider à préserver la couleur vert foncé des produits.

comment préserver les minéraux des légumes?

Les instructions pour la préparation des haricots secs et des légumineuses comprennent souvent aussi l’ajout de bicarbonate de soude pour réduire le temps de cuisson. Cependant, le bicarbonate de soude rend l’eau de cuisson alcaline.

Un environnement de cuisson alcalin peut réduire considérablement la teneur en vitamine C et en thiamine (ou vitamine B1) des aliments et doit être évité.

Astuce : faire tremper vos légumineuses, tout simplement. Le trempage permet de réduire le temps de cuisson : en effet, on fait avancer le processus de réhydratation du légume sec avant la cuisson. Il est donc conseillé de faire tremper les légumes secs qui sont de grosses tailles : pois chiches, haricots, etc. Ceux de plus petite taille n’ont pas forcément besoin d’être trempés : lentilles vertes du Puy, lentilles corail, etc.

Bonus: tableau du temps de cuisson idéal des légumes.

Pour vous aider à la cuisson de vos légumes, voici un tableau des temps de cuisson. Désormais vous avez toutes les informations pour préserver les vitamines et minéraux de vos aliments!

tableau de temps de cuisson des légumes

Et vous ? Quelles sont vos astuces pour préserver la teneur en vitamines de vos aliments ?

Avis aux gourmands : découvrez ici le top 5 des aliments bons et sains de l’été.

Top 5 des aliments d’été bons pour la santé.

Top 5 des aliments d’été bons pour la santé.

5 aliments d’été sains à ajouter à vos repas quotidiens – voici le sujet du jour!

Aujourd’hui, découvrez pourquoi les aliments d’été que vous aimez tant sont si bons pour vous.

C’est l’été, cette étonnante période de l’année où les produits frais abondent. Qu’il est bon d’avoir une abondance de choix frais, délicieux et sains. Mieux encore : de nombreux fruits et légumes de l’été regorgent de bienfaits secrets pour la santé.

Voici une sélection d’aliments d’été qui plaisent aux petits et grands et pourquoi ils constituent un choix particulièrement judicieux en été.

1. Les Tomates – la gourmandise de l’été.

tomate bonne pour la santéLa tomates c’est LE légumé d’été par excellence. Même si on en trouve toute l’année sur les étales, celles de nos producteurs locaux elles sont riches en goût, leur chair est tendre et savoureuse.

Elle contient 95 % d’eau ce qui contribue à votre hydratation et ce qui favorise l’élimination des toxines dans votre organisme de par sa richesse en minéraux et oligo-éléments

Dégustée en entrée, l’acidité de la tomate stimule la sécrétion des sucs digestifs qui calme la faim et prépare à une meilleure assimilation du repas.

Riche en nutriments et en minéraux, la tomate est source de vitamine A, de vitamine C et de vitamine E, de potassium, calcium et magnésium mais aussi d’oligoéléments.

La tomate fournit une bonne quantité de vitamine C, indispensable au renforcement des fonctions du système immunitaire.

Attention : la tomate consommée cuite perd de façon très significative de sa teneur en vitamines C et E.

Idées de recettes de tomates pour votre été.

2. Les myrtilles – Riches en antioxydants.

myrtilles bonnes pour la santéLes myrtilles fraîches sont un vrai régal.

Ces baies sont particulièrement riches en antioxydants, ce qui signifie qu’ils luttent contre les radicaux libres et le vieillissement. De plus ces antioxydants (sous la forme de flavonoïdes) seraien bénéfiques pour les capillaires sanguins qu’ils renforcent, protègent, et dont ils améliorent les fonctions contractiles. Ainsi, ils limitent les inflammations diverses et peuvent aider à prévenir la fatigue musculaire en absorbant les radicaux libres supplémentaires que les muscles produisent pendant l’exercice – idéal pour les sportifs.

Ces antioxydants modifient également le stockage des graisses et peuvent réduire les risques de surpoids ou de maladies cardio-vasculaires.

La myrtille est également riche en vitamines A, C et E, en minéraux (potassium, magnésium, calcium, fer, zinc…) et en acides gras.

Idées recettes à base de myrtilles.

3. La cerise – l’alliée du bikini challenge.

les légumes sains de l'étéCet été, profitez des variétés sucrées et acidulées des cerises . Boire du jus de cerises acidulé peut vous aider à dormir mieux et à réduire les courbatures après une séance d’exercices.

Saviez-vous que les composés contenus dans les cerises acidulées peuvent aussi vous aider à mincir et à garder la ligne? Les anthocyanes contenus dans les cerises acidulées activent une molécule qui aide à stimuler la combustion des graisses et à réduire leur stockage.

Pour ne pas être en reste, les cerises sucrées sont chargées de potassium, un réducteur naturel de la tension artérielle. De plus, les cerises sont riches en bêta-carotène, en vitamine C, en anthocyanes et en quercétine, qui peuvent agir en synergie pour limiter les risques de cancer.

4. Les framboises – Petites mais costauds !

mangez des légumes sains pendant l'étéLes framboises sont une excellente source de fibres, dont certaines sont solubles sous forme de pectine, ce qui contribue à réduire le cholestérol.

Qu’elle soit cultivée ou sauvage, la framboise
 est peu calorique et regorge de vitamine C. Une portion de 100 g de framboises fournit 35 calories et 25 mg de vitamine C, soit plus de
 20 % de l’apport quotidien recommandé pour l’adulte.

Faites attention lors du transport, ce sont des fruits qui craignent beaucoup les chocs.

Recettes à base de framboises.

 

5. Le thé glacé – votre allier de l’été.

Bien sûr, un grand verre de thé glacé par une chaude journée est rafraîchissant, mais saviez-vous qu’il peut aussi faire du bien à votre corps ?

Le thé est riche en une classe d’antioxydants appelés flavonoïdes. Ces antioxydants permettent de réduire l’inflammation tissulaire dans les artères et les vaisseaux sanguins du cœur, ce qui minimise le risque des maladies cardiaques et limite les courbatures après le sport.

Quelle que soit la variété – noir, vert, oolong, blanc ou à base de plantes -, vous pouvez maximiser le pouvoir des flavonoïdes du thé en le buvant fraîchement infusé.

Si vous voulez conserver une carafe de thé froid dans votre réfrigérateur ajoutez-y un peu de jus de citron pour sa conservation. En effet, l’acide citrique et la vitamine C contenus dans ce jus de citron ou de citron vert, ou d’orange, aident à préserver les flavonoïdes.

Recette basique de thé glacé :

TABLES D’INFUSION.

Pour les Thés Verts (nature ou aromatisés), infuser 1 cuillère à soupe de thé en feuilles dans 1L d’eau froide pendant 1 heure.

Pour les Thés Noirs nature, infuser 2 cuillères à soupe de thé en feuilles dans 1L d’eau (froide ou tempérée) pendant 1h30 à 2 heures.

Pour le Rooibos (nature ou aromatisé), infuser 2 cuillères à soupe de Rooibos en feuilles dans 1L d’eau froide pendant 3 heures.

PRÉPARATION DE VOTRE THÉ GLACÉ.

  1. Verser 1L d’eau dans une bouteille en verre. Les bouteilles de limonade à fermeture hermétique sont parfaites pour la préparation d’un bon thé glacé.
  2. Faire infuser le thé en feuilles en remuant de temps en temps.
  3. Filtrer les feuilles de thé ou de rooibos à l’aide d’un chinois ou d’un passe-thé. Selon vos goûts, vous pouvez ajouter du sucre, du sucre liquide ou du miel dans l’infusion.
  4. Ensuite, placer la boisson au réfrigérateur pendant 6 heures.

Le thé obtenu peut être servi avec des glaçons, ou de la glace pilée, pour obtenir une boisson parfaitement rafraîchissante.

Désormais vous avez au moins une liste de 5 aliments d’été que vous allez dévorer… Juste parce qu’ils sont bons pour votre santé ! 😉